Ateliers Résurgences

 Guérir d’une agression sexuelle

Apprentissage du respect de son propre corps

Adrien BAYA

Thérapeute diplômé en psychologie biodynamique

48 rue Schœlcher

97200 Fort de France

0696100499

 

Cycle complet de dix mois pour une vraie réparation.

Une consultation d'une heure nécessaire avant le 15/01/2018 sur rdv

Une séance par mois de 09h à 18h, première séance commençant :

pour le groupe femme le 27 Janvier 2018

pour le groupe homme le 28 Janvier 2018

Les autres dates de l'année seront communiquées lors de la première séance.

Tarif par participant: 100,00 €, par séance.

 

 

L’agression sexuelle, ponctuelle ou récurrente représente une plaie ouverte dans l’intégrité de l’individu. Cette « brèche » impacte la personne dans chacune des couches de sa personnalité ; son territoire intime, ses limites, l’appréhension de son corps, l’image de soi. Ce trauma perturbe tout d’abord les relations qu’elle peut établir avec elle-même par les dégâts causés à son image et à la relation avec son corps. Il perturbe ensuite sa relation à l’autre, que ce soit dans le rejet ou la trop grande perméabilité de sa sphère de l’intime.

 

Les conséquences généralement prisent en compte font souvent l’impasse sur les problématiques corporelles de ces traumas. Sensation d’irradiation ou d‘anesthésie, problèmes articulaires, réflexe de sursaut permanent, répression musculaire, hypertonie, modification de la posture, retournement de l’agression contre soi par toutes sortes de somatisations et de comportements qui mettent en danger la personne.

 

Des conséquences psychiques.

Des tendances schizoïdes (dépersonnalisation). On n'est plus une personne, on devient un objet. Perte de confiance. Addictions pour combler la béance que laisse l’acte dans le Soi. Répétition des abus. Conséquences sur l’être, on se coupe de son essence.

 

La réparation est possible par un travail psychocorporel qui, au-delà de la remise en forme de l’histoire, viendra apporter une réparation jusque dans les cellules.

Le chemin de retour vers soi est marqué par différentes étapes.

La prise de conscience (parfois la découverte) de l’agression.

Le droit à dire ce mal clairement pour sortir de la minimisation. La possibilité d’accepter de prendre sa place de victime pour sortir de la culpabilité.

La prise de contact avec les traces de l’abus (traces physiques et psychiques).

La possibilité de renouer et de visiter les émotions de peur, de honte, de culpabilité et de colère.

Reprendre le pouvoir de dire non et de défendre son territoire.

 

La psychologie biodynamique, par la prise en compte de l’articulation et de la dynamique psyché / soma propose tous les outils nécessaires à un parcours rétablissant la personne dans son intégrité psycho-physique.

 

Les ateliers que nous proposons se déroulent une fois par mois durant dix mois. Il s’agit, à chacune des sessions proposées de donner à la personne les outils qui la conduiront à prendre en charge tous les aspects de sa problématique afin de réveiller ses capacités d’auto-guérison. C’est en stimulant son noyau sain, en réintégrant son corps comme lieu même de son potentiel, que la psychologie biodynamique permet à la personne de retrouver son intégrité.

 

Chaque personne participant à cet atelier devra bénéficier impérativement d’un suivi thérapeutique individuel  et de préférence en thérapie psychocorporelle.

Chacun des ateliers sera orienté sur une problématique particulière en proposant des exercices spécifiques permettant d’appréhender corporellement le trauma et ses possibilités de guérison. Chaque atelier est en ce sens obligatoire.

 

On utilisera aussi les outils de la danse et du théâtre pour intégrer en douceur de nouveaux repères relationnels intrapersonnels et interpersonnels.

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic